Animaux de compagnie et coronavirus : On vous explique !

Les coronavirus vivent et se développent chez les animaux depuis des milliers d’années, mais seule une poignée d’entre eux sont connus pour passer de l’animal à l’homme et provoquer des maladies. Au début du mois d’avril, quatre mois seulement après sa détection, le virus avait infecté plus d’un million de personnes et s’était propagé dans plus de 180 pays. Il s’avère que le SRAS-CoV-2 peut également détourner des cellules animales. Le virus est capable de s’injecter dans les cellules en se liant à une protéine de surface cellulaire appelée ACE2, présente chez de nombreuses espèces animales.

 

Le coronavirus peut-il infecter les chats et les chiens ?

Les coronavirus ne sont pas particulièrement difficiles à satisfaire lorsqu’il s’agit d’hôtes potentiels : ils ont été détectés chez de nombreuses espèces de mammifères et d’oiseaux, y compris les chiens et les chats, ainsi que chez le bétail comme les vaches, les poulets et les porcs. Plusieurs rapports ont fourni des preuves de l’infection par le CoV-2 du SRAS chez les animaux domestiques. Un chien de 17 ans de Hong Kong a été testé à plusieurs reprises « faiblement positif » au coronavirus en mars et est mort par la suite. En Belgique, un chat a été testé positif pour la maladie le 24 mars.

Les résultats ont montré que les chats peuvent être infectés par le coronavirus et peuvent être capables de le transmettre à d’autres chats par le biais de gouttelettes respiratoires. L’équipe a placé des animaux infectés dans des cages à côté de trois animaux non atteints et a constaté que, dans un cas, le virus s’était propagé de chat en chat.

Les chiens semblent être plus résistants. Cinq beagles âgés de 3 mois ont été inoculés avec le CoV-2 du SRAS par voie nasale et logés avec deux chiens non infectés par le virus. Au bout d’une semaine, le virus n’a été détecté chez aucun chien, mais deux d’entre eux avaient généré une réponse immunitaire. Les deux chiens qui n’ont pas reçu le virus ne l’ont pas contracté auprès de leurs compagnons de chenil.

 

Comment puis-je protéger mes animaux de compagnie ?

Si vous ne vous sentez pas bien et pensez avoir contracté le COVID-19, la première chose à faire est de vous faire tester. Si vous pensez que vous êtes malade, la recommandation des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies est de « limiter les contacts avec les animaux de compagnie et les autres animaux, comme vous le feriez avec d’autres personnes ».

La meilleure méthode de protection reste la prévention :  

  • Lavez-vous les mains : pendant 20 secondes et pas moins !
  • Maintenez une distance sociale : essayez de vous tenir à au moins 1 mètre de toute personne toussant ou éternuant.
  • Évitez de vous toucher le visage, les yeux ou la bouche : c’est une tâche difficile, mais c’est ainsi que le virus pénètre initialement dans l’organisme.
  • Mesures d’hygiène respiratoire : Toussez et éternuez dans votre coude !

Si vous êtes malade, vous pouvez envisager de mettre vos animaux domestiques en quarantaine à la maison et de limiter autant que possible vos contacts avec eux. Vous n’êtes pas obligé de les isoler, mais essayez de les limiter à une ou deux pièces de la maison, portez un masque quand vous les côtoyez et — oui, nous le répétons — lavez-vous les mains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *.